Patricia Osoko

Conseiller spécial

Diplôme:

Common Law

Langue:

Anglais, français, espagnol

Expérience:

Depuis: 1993

Expertise:

Conformité / gouvernance

Droit commercial

Droit corporatif

Droit international

Fusions et acquisitions, cessions

Gestion et réglementation des litiges

Réglementation

Valeurs mobilières

Pratique en

Ontario

Patricia Osoko

Conseiller spécial

Son profil

« On peut avoir la meilleure stratégie juridique en tête, mais si on n’en parle pas aux bonnes personnes, il ne se passera rien », déclare Patricia Osoko. « Il s’agit de déterminer qui a besoin de savoir quoi, puis d’aider ces personnes à comprendre les risques et les convaincre d’adhérer à l’idée. »

Communicatrice hors pair, Patricia possède une capacité naturelle à donner une dimension humaine à des défis qui ne se règlent pas aisément. « Ce que j’aime vraiment dans mon travail, c’est de côtoyer des personnes chargées du développement et des opérations pour faire avancer un projet commercial », confie-t-elle.

Avocate spécialisée en droit des sociétés et commercial, Patricia a perfectionné ses compétences dans le secteur hautement réglementé de l’énergie, en gérant des transactions transfrontalières, la conformité des entités et la gouvernance d’entreprise.

Elle adore également trouver des moyens créatifs de promouvoir une culture d’entreprise fondée sur l’éthique et l’intégrité. Dans le contexte actuel, les entreprises de tous les secteurs doivent être proactives en matière de conformité pour prospérer, dit-elle. Cependant, il faut une culture d’entreprise ouverte pour y parvenir, ce qui, sur le plan humain, nécessite du doigté.

Dans ses temps libres, Patricia, qui est une musicienne accomplie, joue du violon et de l’alto. Également passionnée de plein air, elle aime voyager à travers le monde, faire du ski, du vélo et du canotage.

Son parcours

Après avoir décroché un diplôme en sciences, Patricia a obtenu son diplôme en droit en 1991 à l’Université de Victoria. Elle a débuté sa carrière en pratique privée à Vancouver avant de se joindre au service des litiges civils du ministère fédéral de la Justice. Elle a ensuite fondé et dirigé une école de musique, avant de revenir au droit en tant que conseillère juridique interne pour une société de capital-investissement. En 2009, elle a occupé le poste de secrétaire générale chez BC Assessment. Puis en 2011, elle s’est jointe au groupe ATCO, un conglomérat basé en Alberta formé d’entreprises de transport et de distribution de gaz, de production, de transport et de distribution d’électricité, ainsi que de structures modulaires et de services de soutien. Chez ATCO, Patricia a assuré la gouvernance de plus de 100 filiales et coentreprises. Elle a ensuite supervisé la conformité juridique pour les opérations mondiales d’ATCO, puis a été mutée à Mexico à titre de directrice juridique pour soutenir toutes les facettes des activités d’ATCO Mexico. En 2020, elle s’est jointe à Simplex Légal en tant que conseillère spéciale.

Entrevue avec Patricia Osoko

Vous avez récemment supervisé la conformité légale au Mexique pour un groupe énergétique international. Quels sont les défis de nos jours pour les entreprises opérant dans un environnement mondial?

À l’échelle mondiale, il y a beaucoup d’incertitude réglementaire. Ainsi, l’un des défis a été de rester au fait des changements juridiques et de fournir aux dirigeants des conseils stratégiques à un moment où tout change énormément. Dans certains pays, on vit une instabilité électorale ou des conflits de travail. Et ce n’est pas si différent chez nous. D’une part, le passage au numérique oblige les entreprises traditionnelles à changer leur façon de fonctionner. Il suffit de regarder le secteur de l’énergie, où des proconsommateurs veulent non seulement produire leur propre énergie par des moyens renouvelables – notamment le solaire – mais aussi être connectés au réseau au cas où. En outre, ils souhaitent aussi pouvoir vendre l’excédent d’énergie qu’ils génèrent. Cela change tout le marché. En tant qu’avocate, mon travail consiste à garder une longueur d’avance sur la réglementation et à apporter des solutions qui profitent à la fois aux consommateurs et aux entreprises.

À quelles autres tendances radicales les entreprises doivent-elles s’adapter?

Elles doivent s’adapter aux besoins changeants des clients. Encore une fois, prenons le secteur de l’énergie. Auparavant, la chose la plus importante pour les consommateurs était la stabilité du réseau. Maintenant, les gens veulent savoir d’où vient leur énergie, et quel pourcentage de cette énergie est propre ou nocif pour l’environnement. Ce n’est pas si différent du comportement des consommateurs dans le secteur de la vente au détail – les gens veulent savoir d’où viennent les produits et comment ils sont fabriqués. Ainsi, les entreprises souhaitent adopter des pratiques de chaîne d’approvisionnement socialement responsables et, en tant qu’avocats, nous sommes là pour développer un cadre juridique pour des chaînes d’approvisionnement responsables et durables.

Vous avez également beaucoup travaillé ces dernières années sur des initiatives en matière de diversité, d’équité et d’inclusion. Comment voyez-vous ce domaine évoluer?

La vérité, c’est qu’avoir la parité dans votre conseil d’administration est insuffisant. Il faut élaborer des plans pour accroître les opportunités pour les femmes au niveau de la haute direction, de la direction et du conseil. Et bien entendu, la diversité raciale doit aussi entrer en ligne de compte. Mais ce n’est que le début. Un bon gestionnaire doit comprendre les différents styles de communication des gens et reconnaître que certaines personnes ne sont pas à l’aise de parler dans une réunion. Alors, comment créer un environnement où ils exprimeront leurs divers points de vue ? Comment modérer vos extravertis et encourager vos introvertis ? Nous allons également assister à un changement fascinant dans les équipes de travail après la COVID. Si, en tant que gestionnaire, je donne aux membres de mon équipe la possibilité de travailler à domicile ou au bureau, comment les traiter à égalité quand vient le temps d’accorder une promotion ou de confier des missions intéressantes ? Notre instinct naturel est de favoriser les personnes que nous voyons quotidiennement au bureau. Donc, si vous ne voyez pas la moitié de vos effectifs au bureau, vous allez devoir faire particulièrement attention pour vous assurer que ceux qui travaillent à domicile sont inclus dans l’équation. Et cela affectera probablement de manière disproportionnée les femmes, car elles sont généralement les moins bien rémunérées et s’occupent souvent des enfants et d’autres responsabilités familiales. Il faut être conscients de ces réalités et de nos propres préjugés, et voir au-delà pour construire une culture d’inclusion.

Veuillez prendre un moment pour me donner quelques exemples d’activités, de passe-temps auxquels vous aimez participer. Par exemple, la pêche, le plein air, passer du temps avec vos enfants, voyager, etc. Pensez à des sujets que vous utiliseriez pour démarrer une conversation avec l’un de nos clients.

J’aime voyager, et surtout visiter notre maison dans le sud de la France, où j’aime faire de la randonnée et du vélo de montagne, et profiter de la culture (surtout le vin et la nourriture !).

Je suis violoniste et altiste semi-professionnelle et j’aime jouer de la musique de chambre et dans les orchestres. J’étudie actuellement le tango.

Écrivez sur une réalisation personnelle ou professionnelle dont vous êtes fière.

Il y a certaines choses dont je suis fière de mon passage chez ATCO : l’introduction d’un code d’éthique et d’un ensemble de politiques gérés numériquement; le lancement d’initiatives sur la diversité, y compris les célébrations de la Journée internationale de la femme; et apprendre l’espagnol et le droit civil pour me permettre de diriger l’équipe juridique au Mexique.

Pourquoi joindre Simplex?

Je pense que le modèle de pratique juridique traditionnel ne fonctionne plus, car il est hors de la portée des jeunes pousses et des petites entreprises. Je voulais servir ces clients, tout en apprenant les meilleures pratiques en matière de technologie juridique.

Selon vous, en quoi le modèle de Simplex est-il plus attrayant et plus avantageux pour nos clients?

Je pense que les clients sont attirés par les tarifs de Simplex et la possibilité de prévoir leurs dépenses en services juridiques grâce aux options de paiement que nous proposons. Ensuite, ils adoptent Simplex pour l’excellent service fourni par notre équipe.